Pas de blues aux Blue Mountains

J’avais un sentiment réservé sur Sydney en arrivant : grosse ville, commerciale, pluvieuse, loin de la nature. Bref, loin de l’image de l’Australie que je fantasmais, dans laquelle les kangourous sautent dans la terre rouge autour d’Uluru, au son d’un didjeridoo, ou bien les taureaux sauvage pataugeant allègrement dans un billabong avec les crocodiles.

Alors? C’est pas bleu? (ok, là, j’ai mis un filtre)

Alors, la pluie a fini par cesser. Du coup j’ai pu constater que c’est une ville agréable à vivre. J’ai regardé une carte et j’ai découvert d’énormes taches vertes autour de Sydney : des parc nationaux !

J’ai donc pris mon petit sac à dos et mes chaussures, direction les Blue Mountains !

Il s’agit d’un vaste parc, un quart de la superficie de l’Ille-et-Vilaine, formé d’un haut plateau (environ 1000 m d’altitude), de canyons, le tout recouvert de forêt d’eucalyptus voir même de jungle !

Falaise brodant le canyon

Gros avantage, il est situé à 100 petits km à l’ouest de Sydney, desservi depuis le centre ville par un train ! On peut au choix, y aller la journée, y faire un trek de plusieurs jours. N’ayant pas (encore) de tente, j’optai pour un choix intermédiaire : plusieurs jours de treks, mais en passant la nuit à l’auberge de jeunesse de Katoomba ! (Si c’est pas un nom de ville qui sent l’aventure !

En guise d’introduction, je saute du train à Wentworth falls, un petit village qui, comme son nom l’indique, permet d’accéder aux chutes d’eau géantes. J’y fais une belle ballade autour, le long des falaises bordant le canyon. Les vues sont spectaculaires !

Wentworth falls

Le lendemain, visite du trop touristique point de vue sur le rocher de Three Sisters (trois sœurs). Très vite, je m’éloigne du tourisme de masse pour descendre dans le canyon. Apres une très très longue descente sur des escaliers en fer étroits et abrupts, je me retrouve seul en pleine jungle. Bruits, atmosphère, cascades… magique !

Voilà, je suis content, ce n’est ni la terre rouge, ni les crocodiles, mais ça sent bon l’aventure… à deux heures de Sydney. Quel beau pays !

PS : Moi je trouve que c’est plutôt bleu. J’ai clairement vu une légère brume bleutée, enfin plus bleu que dans d’autres paysages de montagne.

Bonus track

Les Blue Mountains, c’est un genre de miracle. De la nature si grandiose, si sauvage, si proche d’une ville comme Sydney ! Petite sélection vidéo pour prolonger la magie.

Voici une magnifique vidéo HD… si cela vous donne pas envie de venir je sais pas ce qu’il vous faut :

Et pendant que je faisais une petite randonnée tranquillou, des allemands n’ont pas eu peur du vide :

Publicités